Durant les années 60, la musique populaire (parce qu'on ne peut pas toujours dire que c'est du Rock) a vu fleurir tout autours d'elle ribambelle de musiciens engagés tels que Joan Baez, John Lennon ou encore Country Joe McDonald. Le sujet récurrent ? La guerre du Viêt Nam !
Et quand on creuse un peu le sujet, on peut tomber sur quelques étonnantes surprises...


Jim Morrison, chanteur de The Doors Image transparente Chacun connaît le joli (et merveilleusement chevelu) minois de Jim Morrison, le chanteur de nos "Portes" préférées.

Mais saviez-vous qu'il était profondément impliqué dans la lutte contre la Guerre du Viêt Nam ? Il faisait en effet partie des artistes partisans du mouvement protest song, ce qui revient à parler, dans la langue de Molière de chanson engagée.

Tout cela est fort joli, mais figurez vous que le père de Jim, George Stephen Morrison était un amiral et aviateur naval dans la marine des États-Unis.
Et, comble de l'ironie, ce dernier n'était autre que le commandant des forces navales américaines lors de l'incident du golfe de Tonkin en août 1964 qui est reconnu comme l'élément déclencheur de... la guerre du Viêt Nam !

Pas étonnant qu'en 1967, lors de la sortie de l'album The Doors, Jim déclara dans sa courte autobiographie destinée à la presse qu'il était orphelin.
Ce n'est que bien plus tard, lors d'une interview, qu'il avouera clairement avoir un frère et des parents.

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : New York Times)