Il est de notoriété publique que les Guns N' Roses ne sont pas du genre à faire les choses à moitié. Et d'ailleurs, lorsqu'une chanson paraît trop vide aux yeux de Axl Rose, il sort les grands moyens... Si dans l'anecdote #94 Tibawbaw nous parlait d'un épisode particulièrement glamour concernant Led Zeppelin, ce qui ce cache aujourd'hui derrière mon article vous arrachera peut-être également une part de votre innocence déjà perdue.


Nous avions déjà vu dans l'anecdote #108 de Germinal la charmante signification du pseudonyme du chanteur des Guns (mais si, rappelez-vous, Axl Rose est l'anagramme d'Oral Sex !) et il fallait bien qu'Axl illustre son nom de scène d'une manière ou d'une autre. Je m'explique.

Image transparente Nous sommes en 1986, lors de l'enregistrement de l'album Appetite For Destruction et Axl trouve qu'il manque quelque chose à la chanson Rocket Queen, qui clôture l'album. Et la seule brillante (mais tout de même dégueu) idée qui lui traversa l'esprit fut d'ajouter au solo un peu de piment, j'entends par là des enregistrements d'ébats sexuels. Et effectivement, si vous avez déjà écouté cette chanson, il est difficile de ne pas s'en rendre compte (mais je vous laisse le plaisir de la découvrir si vous n'avez pas eu cette chance). A partir de 2:40, il devient difficile d'ignorer les divers gémissements...


Steven Adler et Adriana Smith Image transparente Pour enregistrer cet original solo de jambes en l'air, Axl Rose a tout simplement décidé de faire ça à l'ancienne, dans le studio, sous le regard gêné de l'ingénieur du son. C'est plus Rock'n Roll !

Mais figurez-vous qu'Axl, au lieu de prendre n'importe qu'elle fille consentante (Il était tout de même assez beau gosse à l'époque, il devait y avoir un paquet de groupies qui ne demandaient que ça !) a choisi Adriana Smith la copine de l'époque de Steven Adler, le batteur du groupe.

Et cette charmante lady a eu bien du mal à assumer tout ça au début. Car tromper son copain, c'est déjà pas très joli, mais en plus l'immortaliser sur un titre mondialement connu, c'est carrément horrible!
Elle arrivera tout de même à surmonter cette "honte" et finira même par se présenter comme "La voix de la fille sur la dernière chanson de Appetite For Destruction, Rocket Queen " lors d'une interview en 2009.

Mais revenons à nos moutons. J'ai quelques informations croustillantes à propos de l'enregistrement en lui-même. Tout d'abord, Michael Barbiero, l'ingénieur du son premièrement désigné pour enregistrer le coït refusa de prendre part à une telle chose et délégua la tâche à son assistant Vic Deyglio qui dut aller replacer un micro qu'ils avaient fait tomber durant leur petite affaire... Pauvre garçon.

Pour ajouter au glamour, apparemment Axl n'aurait même par eu besoin d'exciter Adriana, il chargea un joueur d'harmonica de s'occuper de ça et lorsqu'elle fut "fin prête", il n'eu qu'a virer l'autre gars en utilisant comme prétexte : "Je suis désolé mais je vais baiser cette fille maintenant. C'est pour l'enregistrement". Welcome To The Jungle !

Voilà... Maintenant vous pouvez aller vous rincer l'âme dans de l'eau bénite et je vous souhaite de penser à chacun de ces petits détails lorsque vous écouterez cette chanson dorénavant...

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : My GNR Forum, Here Today Gone To Hell et Cracked )