Le 8 décembre 1980 restera certainement le jour le plus titre de l'histoire post-Beatles. En effet, c'est à cette date maudite que John Lennon fut assassiné devant son hotel particulier par un déséquilibré répondant au nom de Mark Chapman.


Tout le monde connait à peu près l'histoire de l'assassinat de John Lennon, mais il est tout de même intéressant de revenir sur cet évènement.

John Lennon signant un autographe à Mark Chapman Image transparente Nous sommes le 8 décembre 1980 et John et Yoko se rendent à une session d'enregistrement aux Record Plant Studios où ils enregistreront la chanson Walking on Thin Ice (une chanson de YokoJohn joue de la guitare). Alors que le couple sort du Dakota Building (leur lieu de résidence) et marche jusqu'à sa limousine, plusieurs fans s'approchent pour leur demander des autographes, chose très habituelle pour John Lennon. Parmi les fans présents, un jeune homme de 25 ans tend à Lennon l'album Double Fantasy. Lennon lui dédicace le disque et ce moment fut même immortalisé par le photographe Paul Goresh. Evidemment, le jeune homme en question n'est autre que Mark Chapman (sinon, ça n'aurait aucun intérêt de mentionner cette séance de dédicace !).

Lennon et Ono reviennent du studio vers 22h50. Plutôt que de rentrer dans la cour intérieur, Lennon fait garer la limousine dans la rue car il aime satisfaire les fans qui attendent devant chez lui.

Dakota Building Image transparente Yoko ouvre la marche et franchit la grande arche du Dakota Building. Alors que Lennon s'apprête à faire de même, Chapman surgit de l'ombre et tire cinq coup de feu avec un revolver 38 Special Charter Arms.
Deux balles atteignent Lennon au côté gauche du dos et deux autres pénètrent dans son épaule gauche. Les quatre balles infligent de graves blessures, une au moins perforant l’aorte. Lennon chancelle sur les marches qui mènent au poste de sécurité, déclare « Je me suis fait descendre » et s’effondre.

À l'extérieur, le portier fait tomber l'arme de la main de Chapman et la repousse du pied vers le trottoir. Chapman retire ensuite son manteau et son chapeau en attendant l'arrivée de la police, afin de montrer qu'il n'a plus d'arme sur lui, et s'assoit sur le bord du trottoir. Le portier lui crie : « Tu sais ce que tu as fait ? », ce à quoi Chapman répond calmement, « Oui, je viens de tuer John Lennon ».

Lennon est très rapidement emmené d'urgence au Roosevelt Hospital. Le docteur Stephan Lynn reçoit Lennon en salle d'urgences. À son arrivée, Lennon n'a plus de pouls et ne respire plus. Lynn et deux autres médecins s'affairent pendant 20 minutes, ouvrant sa poitrine et tentant d'opérer un massage cardiaque pour relancer la circulation sanguine, mais les dommages causés aux vaisseaux proches du cœur sont trop importants. Lennon est déclaré mort à 23h15 par le docteur Lynn.
La cause officielle de sa mort est une hypovolémie, causée par la perte de plus de 80% de son sang. Selon le docteur Elliott M. Gross, médecin légiste en chef, personne n'aurait pu survivre plus de quelques minutes avec de telles blessures par balles.

Mark Chapman Image transparente Evidemment (et heureusement), Chapman sera condamné pour ce meurtre. Il plaide coupable en juin 1981, contre l'avis de ses avocats, qui voulaient lui faire plaider la folie. Accusé de meurtre au second degré, il a été jugé conscient de ses actes et reçoit une peine de perpétuité mais, dans la mesure où il a plaidé coupable, avec une période de sûreté de vingt années. La liberté conditionnelle est envisageable depuis 2000. Liberté que Chapman se voit refuser à sept reprises (2000, 2002, octobre 2004, octobre 2006, août 2008, septembre 2010 et août 2012). Il reste emprisonné au centre correctionnel d'Attica.

Sa tête a été mise à prix maintes fois, des menaces ont été proférées à son encontre s'il venait à être libéré. En mai 2005, la chaîne britannique de télévision Channel 4 annonça son projet de faire une interview télévisée de Chapman mais Yoko Ono s'est insurgée de manière véhémente contre cet engouement médiatique en attaquant la chaîne.

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : Wikipedia)