Cette semaine avec cette vague de pluie votre site préféré vous emmène dans le sud profond des Etats-Unis, en plein coeur de l'Alabama, pour remonter à l'origine du morceau le plus célèbre de Lynyrd Skynyrd : Sweet Home Alabama.


Beaucoup de gens pensent que ce morceau est un "hymne" à caractère patriotique en faveur des "bons américains du sud"... En réalité il s'agit plutôt l'inverse, en réponse à deux chansons de Neil Young.
Neil Young VS Lynyrd Skynyrd Image transparente En 1970 Young sort l'album After The Gold Rush sur lequel figure le morceau Southernman qui parlent des hommes du sud, qui vivent dans de belles maisons alors que les noirs ont juste des cabanes. En 1972 sur Harvest on trouve le morceau Alabama qui fait allusion au racisme des états du sud.
Cela énerve un peu nos amis de Lynyrd Skynyrd qui répondront aux critiques du Loner en 1974 avec le fameux Sweet Home Alabama avec ce fameux couplet :

Well, I heard Mr. Young sing about her
Well, I heard ol' Neil put her down
Well, I hope Neil Young will remember
A Southern man don't need him around anyhow

J'ai entendu Mr Young qui en parlait
J'ai entendu ce vieux Neil la descendre
Je pense que Neil Young devrait se souvenir
Qu'un homme du Sud n'a pas besoin de lui.

Alors qu'on pouvait croire à une guerre ouverte entre Neil Young et Lynyrd il n'en fût rien. Neil Young se dira fier de figurer dans cette chanson et composera même 3 morceaux qu'il proposa à ces nouveaux amis : Sedan Delivery, Captain Kennedy et Powderfinger. Il les enregistrera d'ailleurs plus tard. Le groupe quant à lui retientra Powderfinger pour l'enregistrer sur son prochain disque. On verra même le chanteur porter un tee shirt de Neil Young sur la pochette du disque Street Survivors.

La suite de l'histoire vous la connaissez si vous lisez nos anecdotes, le 20 Octobre 1977 l'avion qui transporte Lynyrd Skynyrd s'écrase. Le chanteur Johnny Van Zant et Steve Gaines le guitariste meurent...

En guise d'hommage Neil dédiera souvent sur scène son morceau Alabama à la mémoires de ses amis disparus, n'hésitant pas à y inclure le riff du célèbre morceau Sweet Home Alabama, ainsi, la boucle est bouclée.

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : Ultimate Classic Rock)