Pour cette rentrée, réglons notre machine à remonter l'histoire du Rock sur l'année 1964 direction les états-unis avec les Beatles.
C'est la deuxième tournée des Beatles aux USA, alors que la beatlemania est un phénomène planétaire, qui déclenche des émeutes partout où le groupe passe...


Image transparente Depuis leurs débuts à Hambourg au début des années 60, les quatre garçons de Liverpool sont devenus adeptes des amphétamines, qui leur permettaient de jouer dans les clubs des nuits entières sans dormir.
Nous voilà donc à Indianapolis. A l'époque, les concerts des Beatles sont épuisants car les systèmes de sonorisation ne sont pas adaptés et la musique du groupe est entièrement couverte par les cris des fans... Il arrivait d'ailleurs souvent que John Lennon chante n'importe quoi sans que personne ne s'en rende compte...

A indianapolis donc, Ringo Starr (bien "chargé" aux amphétamines) dit à Neil Aspinall - le régisseur du groupe - "Je vais me défoncer !", puis il parti de l'hôtel sans donner aucun signe de vie pendant trois jours ! Imaginez la panique dans le clan des Beatles : un des quatre scarabées lâché tout seul dans la nature, sans garde du corps, dans un pays en pleine beatlemania...
Quelques minutes avant le concert et toujours sans nouvelle, les trois autres musiciens décident de monter sur scène sans Ringo, quand celui-ci arrive miraculeusement avec deux policiers...

Voici ce qu'il s'est réellement passé...

Après avoir pris sa dose d'amphet', Ringo sort de son hôtel et croise les deux policiers qui le reconnaissent. Pour éviter les fans, ils lui proposent de l'embarquer en voiture afin de lui faire visiter la ville. Ringo accepte et explique aux policiers qu'il rêve d'aller faire un tour sur le circuit d'Indianapolis. Ni une, ni deux, les deux policiers partent vers le circuit. Ils arrivent à faire ouvrir la piste sur laquelle Ringo fera des tours toute la nuit... Avec la voiture de police !
Au petit matin, épuisés, les trois hommes se rendent chez l'un des policiers dont la femme a concocté un copieux petit déjeuner, trop heureuse d'accueillir un Beatle dans son home sweet home !

Résultat, Ringo arrivera derrière sa batterie cinq minutes avant le concert. Ayant tellement appuyé sur les pédales de la voiture, ses jambes le lâcheront dès le début du concert, incapable jouer de la grosse caisse et de la charley ! Mais peu importe car avec la fureur des fans déchaînés, personne n'a rien entendu !

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : Beatles Interviews)