Etant le doyen des chroniqueurs de votre site favori, je me permets aujourd’hui une anecdote 100% made in France et 100% vintage. Rendons hommage à deux personnes qui ont beaucoup donné pour la musique en France, je veux parler de José Artur et de Little Bob...



Little Bob te fait un doigt Image transparente Eh oui, une époque lointaine que les moins de 20 (30 ?) ans ne peuvent pas connaître. José Artur nous a quitté en janvier de cette année. Il avait animé pendant 40 ans (1965-2005) le célèbre Pop Club sur France Inter, qui a beaucoup fait pour la musique Pop, Rock et Jazz avec des programmateurs de talents tel Bernard Lenoir (que l’on retrouvera plus tard à l’antenne avec Feedback, Black Sessions ou encore C’est Lenoir) ou Patrice Blanc-Francard (qui passera par Rock & Folk, Les Enfants Du Rock, Pop2 ou encore Velvet Jungle sur Arte)

Little Bob (de son vrai nom Roberto Piazza) quant à lui est un rocker made in France originaire du Havre, leader du groupe de Rock du même nom (puis du groupe Little Bob & The Blues Bastards)... Depuis 1960 ! Il a son actif une vingtaine d’albums (live & studio) et un nombre incommensurable de concerts en France et l’étranger.

Venons-en aux faits... En 1976 José Artur invite donc Little Bob dans son émission pour venir jouer des titres de son nouvel album High Time, en direct à la radio. Little Bob raconte :

Après le premier album et un concert en Bretagne, on est arrivé pour faire du live et le minibus tombe en panne, on le laisse dans un garage. On arrive, il y avait José Artur et aussi des comédiens autour de lui. On s’excuse, on ne peut pas faire le live et il n’avait qu’à passer un disque

Il faut ajouter qu’en attendant le début de l’émission, le groupe est allé vider quelques bières à la Brasserie des Ondes située en face de la Maison de la Radio, un endroit qui existe toujours d’ailleurs… Les choses partent en vrille quand José Artur leur pose la question : « Qu’est-ce que ça peut faire comme bruit un minibus plein d’instruments de musique qui tombe en panne ? »... La réponse de rockers ne se fait pas attendre :

On a trouvé ça bête, on s’est sentis agressés et Georges, un guitariste, a lancé un chandelier sur José Artur et renversé une table. Bernard Lenoir a soulevé Georges de terre et il y avait la fille de Raymond Souplex, Georges a balancé des canettes sur Mme Souplex... Ils ont appelé le service d’ordre et la police pour nous mettre dehors. On est allés prendre une bière en face.

Pas rancuniers pour deux sous, les havrais écriront un titre en souvenir de cet évènement, Little Big Boss, qui figure sur leur deuxième album paru en 1977, Living In The Fast Lane. Beau joueur, l’animateur présentera le groupe quelques années plus tard lors de la Fête de l’Humanité : « Little Bob, un groupe qui frappe très fort !! »

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : Paris Normandie)