Le Rock a évidemment son lot de morts, plus ou moins violentes, suspectes voire drôles pour certaines…Votre site Rock favori (oui, on se la raconte un peu, et alors ?) a fouillé les archives de la morgue des rockeurs et vous dresse ici un petit palmarès…



Bon Scott et John Bonham Image transparente C’est de notoriété publique, les substances illicites (ou pas…) sont légion dans le rock. Il n’est donc pas étonnant de constater un nombre important de morts par overdose, que nous pouvons qualifier de "classiques" face à ce qui va suivre. Dans ce registre il y les morts "bêtes" comme celle de Bon Scott premier chanteur d’AC/DC retrouvé mort le 19 février 1980, dans son vomi et dans sa voiture, après une soirée un peu (trop) alcoolisée avec un ami. N’étant pas en état de conduire (la sécurité avant tout !), il s’est tranquillement installé dans sa voiture et son foie a fait le reste…Tout comme John Bonham, batteur de Led Zeppelin, décédé quelques mois plus tard, le 24 septembre 1980 après avoir ingurgité 40 verres vodka en 4 heures. Il retourne (tant bien que mal, on imagine) se coucher chez Jimmy Page et on le retrouvera inanimé le lendemain matin…

Brian Jones Image transparente Mais comme vous allez le constater, il n'y a pas que l'alcool qui tue. L'eau aussi ! La plus célèbre noyade est celle de Brian Jones, guitariste des Rolling Stones, retrouvé noyé dans sa piscine le 3 Juillet 1969 ! Cette mort fut longtemps déclarée comme un accident, mais les dernières révélations laissent à croire qu’il s’agirait d’une bagarre après une soirée un peu arrosée.


Dennis Wilson Image transparente Au registre aquatique les Beach Boys et leur batteur Dennis Wilson ne sont pas mal non plus... Eux qui ont toujours chanté la mer, le surf et l’océan… Le 28 décembre 1983 Dennis part en ballade sur son yacht et boit un peu plus que de raison, au point qu’il décide de plonger pour partir à la recherche d’objets qu’il avait balancés par-dessus bord quelques années auparavant… Aux dernières nouvelles, il n’a rien retrouvé, mais il cherche toujours…

Randy California Image transparente Rayon aquatique toujours, Randy California guitariste du groupe Spirit, pour beaucoup considéré comme un fils spirituel de Jimi Hendrix et de Jimmy Page. Le 2 janvier 1997 il plonge en plein océan pour sauver son fils de la noyade. Il sauvera effectivement la vie de ce dernier, mais au péril de sa propre vie.



Steve Peregrin Took Image transparente Pour certains la mort, c’est juste un pépin, en témoigne Steve Peregrin Took membre fondateur du groupe de Glam Rock T.Rex. Il passe une petite soirée sympa avec sa copine, mais plutôt que de la jouer chips et plateau télé il teste un mélange d’hallucinogènes et de morphine. Jusque là, tout va bien ! Mais il goûte ensuite un petit cocktail et s’étouffe avec... Le noyau de la cerise. Bref il n’y a pas de justice dans ce bas monde…

Keith Relf Image transparente Enfin, une mort électrique s’il en est et qui n’aurait pas déplu à Claude François. Le 14 mai 1976, Keith Relf guitariste des Yardbirds (groupe qui aura vu défilé Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page, rien que ça !) joue de la guitare tranquillement chez lui. Les diagnostics électriques n’étant pas encore d’actualité à Londres à cette époque, il mourra électrocuté avec sa guitare, de quoi regretter de ne pas avoir été batteur !

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, ça nous fait déjà un beau paquet de cadavre ! Si toutefois vous n'avez pas la patience d'attendre la deuxième partie de cette anecdote, vous pouvez retrouver sur Rock-Anecdotes deux autres morts (qu'on classera dans la catégorie "stupide") : celles de Jeff Buckley et de Terry Kath...

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : la rubrique nécrologique du journal du Rock)