La rumeur courait depuis 22 ans. Michael Jackson, roi de la Pop, a-t-il oui ou non participé à la composition de la musique du 3e volet des aventures de Sonic sur Megadrive ? Après de longues années de spéculations, les fans de Bambi et du hérisson bleu viennent d'avoir la réponse...


Michael Sonic Jackson

C'est en janvier 1994 que Sonic 3, développé dans le plus grand secret par Sega, sort enfin. Ben Mallison, jeune britannique de Manchester, inconditionnel de la saga du hérisson, s’empresse alors de l’acheter. Comme pour les jeux précédents, il est immédiatement séduit par le design ou la possibilité de se transformer en Super Sonic. Et, comme pour les jeux précédents, il scrute chaque détail du jeu à la recherche de clins d’œil cachés dont regorgent les aventures du héros créé par Sega.

Et, cette fois, c’est la musique qui l’interpelle. Également grand fan de Michael Jackson, il est persuadé que l’une des musiques de Sonic 3 a été composée par la star de la pop, lui-même fan de Sega. Dans les années qui vont suivre, il va alors enquêter sur ce qui ressemble de plus en plus à une conspiration.

Dans une grande enquête, le Huffington Post raconte comment Ben a dû attendre l’arrivée d’internet pour partager ses trouvailles avec le monde via le site Sonic Classic. Selon lui, la chanson Jam de l’album Dangerous ressemblait énormément à la chanson Carnival Night Zone de Sonic 3...



À force de persévérance, les fans ont poussé l’un des responsables de Sega, en charge du développement de Sonic 3, à sortir du bois. Ce dernier, pensant calmer les ardeurs des fans, a expliqué que Sega a bien travaillé avec Michael Jackson pour développer des musiques mais que l’entreprise avait finalement enlevé toutes les chansons.
Cette nouvelle information va renforcer la théorie de Ben, et les Blues (surnom des fans de Sonic) vont continuer à enquêter, mettant notamment en avant d’autres liens entre la chanson Stranger in Moscow et celle des crédits de fin du jeu :



En 2009, Brad Buxer, l’un des directeurs musicaux de Michael Jackson, explique qu’il a bien travaillé avec lui sur les chansons mais qu’il ignore quelles pistes ont été conservées dans le jeu puisqu’il n’a jamais vu le produit fini.
Le Huffington Post a donc décidé de prendre l'enquête à bras le corps et retrouver les proches de la vedette qui ont travaillé sur le jeu... Et ils ont fini par découvrir que des compositions de Michael Jackson avaient bien fini dans le produit final !
Pendant quatre semaines en 1993, Michael Jackson et son équipe ont travaillé dans un studio de Record One en Californie, créant environ quarante-et-une chansons.
Ce qu’il s’est passé ensuite reste flou. Des accusations de pédophilie à l’encontre de la star sont tombées le 14 septembre de la même année. Ce qui aurait poussé Sega à nier tout lien avec Jackson. D’autres estiment que ce dernier n’était pas content du rendu final du son et refusait que son nom soit associé au projet.

Pour les fans, cela reste une énorme victoire. Et pour Ben et les autres Blues, ces derniers mois ont été particulièrement satisfaisants puisqu’un autre de leurs combats a été entendu par Sega : les bras de Sonic devraient retrouver leur couleur originale dans le prochain jeu... Si ce n'est pas une bonne nouvelle !

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : Huffington Post)