Je vous vois venir avec vos gros sabots : "Bah à Woodstock ! ". Allons, allons, vous vous doutez bien que la réponse n'est pas si évidente...


L'affiche du festival de Woodstock Je ne vous ferai pas l'affront de vous présenter le festival de Woodstock, rassemblement emblématique de la culture hippie qui eut lieu les 15, 16, 17 et 18 août 1969.

Malgré le côté Peace & Love du festival, le concept est à la base commercial : Michael Lang (jeune hippie ayant auparavant déjà organisé le Miami Pop festival) voulait tirer de la recette d'un nouveau festival les fonds suffisants à l'achat de son propre studio d'enregistrement, Media Sounds. Ce studio se trouvant à... Woodstock !
Micheal Lang arrive à convaincre deux jeunes hommes d'affaire New Yorkais d'investir dans son projet, et fonde alors Woodstock Ventures.

A la base, le festival avait été imaginé pour accueillir environ 50 000 personnes. La manifestation devait d'abord avoir lieu à Wallkill, à 50 kilomètres au sud de Woodstock. Cependant, les habitants refusèrent que ce festival eût lieu chez eux, de peur des dégâts que pourrait entraîner une telle manifestation dans leur petit village (et ils n'avaient pas tout à fait tort sur ce coup là !).
Finalement, c'est à Bethel que les organisateurs trouveront un terrain : le fermier Yasgur Max leur louera son domaine White Lake, un terrain de 243 hectares, pour 50 000 dollars.

L'appellation de Woodstock sera tout de même conservée. Le nom complet du festival est The Woodstock Music and Art Fair.

Au lieu des 50 000 spectateurs attendus, plus de 450 000 personnes viendront assister au festival !

 

 

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : Wikipedia)