La fameuse chanson All Along the Watchower bien connue grâce à Jimi Hendrix, n'est en fait qu'une simple reprise ! Et il faut croire que Jimi a du flaire, sa version atteindra le Top 40 aux États-Unis et se classera même 5e dans les charts anglais !

Bob Dylan Jimi Hendrix
All Along The Watchower est une chanson de Bob Dylan issue de l'album John Wesley Harding sorti en 1967.
Son succès n'a eu de tel, que de nombreuses reprises ont vu le jour, par Eric Clapton, Neil Young, U2, XTC, Dave Matthews Band, Keziah Jones, Eddie Vedder, Ed Sheeran, même Francis Cabrel pour les frenchies !

Mais parmi ces grands noms du Rock, il en est bien un qui a rendu cette chanson mythique : Jimi Hendrix. C'est avec Mitch Mitchell (à la batterie) et Dave Mason (à la guitare 12 cordes) que Jimi s'attaque au monument Dylan. La reprise de All Along the Watchtower par Jimi Hendrix figurera sur l'album Electric Ladyland, sorti en 1968.

Concernant cette reprise, Hendrix a lui-même déclaré :

 

Les gens qui n'aiment pas les chansons de Bob Dylan devraient lire ses textes. Ils sont faits des joies et des peines de la vie. Je suis comme Dylan, aucun de nous deux ne peut chanter normalement. Parfois, je joue des chansons de Dylan et elles me ressemblent tellement que j'ai l'impression de les avoir écrites. Je perçois Watchtower comme une chanson que j'aurais pu écrire, mais je suis sûr que je ne l'aurais jamais achevée. Quand je pense à Dylan, je me dis souvent que je n'aurais jamais pu écrire les textes qu'il parvient à produire, mais j'aimerais qu'il m'aide, parce que j'ai beaucoup de chansons que je n'arrive pas à terminer. Je pose juste quelques mots sur le papier, et je ne peux pas aller plus loin. Mais maintenant les choses s'améliorent, je suis un peu plus sûr de moi.

 

The Jimi Hendrix Experience a commencé à enregistrer sa propre version de la chanson le 21 juin 1968, soit très peu de temps après la sortie de celle de Dylan, sortie en 1967 également. Celui-ci déclarera après le décès d'Hendrix :

 

Cela m'a bouleversé, vraiment. Il avait du talent, il pouvait trouver des choses à l'intérieur d'une chanson et vigoureusement les développer. Il a trouvé des choses que d'autres personnes ne penseraient pas à trouver là-dedans. Il l'a probablement amélioré par les espaces qu'il utilisait. Je suis imprégné par sa version de la chanson, et continuerai à l'être.

 

Dans le livret qui accompagne son album Biograph, Dylan écrit :

 

J'ai aimé la version de Jimi Hendrix et depuis qu'il est mort, je la joue à sa façon... Etrange comme quand je la chante, j'ai toujours l'impression que c'est un hommage à lui, en quelque sorte.

 

La version originale, par Bob Dylan :

La version reprise, par Jimi Hendrix :

 

(Véracité de l'anecdote : Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock Note Rock | Source : JIMI HENDRIX, L'expérience des limites, de Charles R.Cross)