jim-morrison

#183 L’alléchante idée de Paul Rothchild

Mi-mai 1967, 5 mois après la sortie de leur premier album, les Doors commencent à enregistrer un nouvel album : Strange Days. Les enregistrements ont lieu au studio 1 des Sunset Sound Recorders à Hollywood. Pour cet album, de nouvelle possibilités sont explorées, ceci grâce aux avancées technologiques qu'offre le studio équipé d’une console 8 pistes... Mais le groupe va aller un peu plus loin, en ce qui concerne "l'innovation" !

Lire la suite de #183 L’alléchante idée de Paul Rothchild

#156 Le Rock face à la censure

C'est bien beau d'être un artiste, d’avoir l’envie de chanter ce que l’on veut et ainsi de pouvoir s’exprimer librement. Mais vous vous en doutez, dans la vie comme dans la musique, tout n’est pas permis… Car il y a ... La censure !

Lire la suite de #156 Le Rock face à la censure

#118 Des rockers... Complètement timbrés ?

N'avez-vous jamais rêvé de lécher votre rockstar préférée ? Quoi ? Vous pensez que je suis timbré de vous demander ça ? Mais non, enfin... Lisez la suite de l'article, et vous verrez : à quelques jeux de mots douteux près, j'ai encore toute ma tête !

Lire la suite de #118 Des rockers... Complètement timbrés ?

#24 Le club auquel vous ne voudriez pas adhérer...

Non, je ne parle pas du Fight Club ! Mais d'un club encore plus dangereux pour les rockers... Le club des 27 !

Lire la suite de #24 Le club auquel vous ne voudriez pas adhérer...

Dust In The Wind - Kansas - Tu es poussière et tu retourneras poussière

Un peu de spiritualité dans ce monde de brutes... Le groupe Américain de rock progressif est connu pour 2 titres Dust In The Wind et Carry On Wayward Son et aussi pour son guitariste Steeve Morse qui aura rejoint Deep Purple dans les années 90. En 1976 le groupe travaille sur l'album Point Of Know Return. Kerry Livgren alors guitariste du groupe tombe sous le charme d'un poème indien et bloque sur cette phrase : "For all we are is dust in the wind" ce qui le fait réfléchir sur le sens de la vie et sur le fait que nous allons tous mourir un jour (enfin espérons le ). Son épouse, bien inspirée, le pousse à composer une chanson avec cette phrase. L'album est pratiquement terminé quand le producteur Jeff Glixman demande au groupe s'il ne leur reste pas un titre en stock pour compléter le disque. Livgren dit qu'il a un morceau mais qu'il est persuadé que ça ne plaira pas au reste du groupe car l'esprit acoustique du morceau ne colle pas au style du groupe, il joue alors le titre et le groupe adore le morceau et décide de l'enregistrer. La petite ballade va alors tourner au succès puisque l'album se vendra à plus de 4 millions d'exemplaires et Dust In The Wind deviendra LE tube de Kansas.
Fil Rss des articles de ce mot clé